Cancer : respiration difficile et sifflante, que faire ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Dans cet article, vous allez découvrir quoi faire en cas de respiration difficile et sifflante due à un cancer. En effet, le souffle est impacté par le cancer.

Il se saccade et des essoufflements sont ressentis. Il est possible d’agir pour apaiser les symptômes respiratoires du cancer.

Cancer : respiration difficile et sifflante : que faire ?

Apaiser les troubles respiratoires dus au cancer

Plusieurs solutions s’offrent aux malades d’un cancer pour mieux respirer.

La position allongée amplifie souvent le phénomène de la respiration sifflante. Surélever le haut du corps, en s’appuyant sur des oreillers permet de faciliter la respiration. Se coucher sur le côté permet aussi d’avoir un souffle moins difficile.

Toutefois, il n’est pas toujours facile de changer ses habitudes pour ceux qui dorment sur le ventre ou sur le dos, à plat. De plus, la position n’est pas toujours agréable à tenir à la longue.

Un traitement médical, l’oxygénothérapie, peut être prescrit. Il s’agit d’apporter de l’oxygène à l’aide d’un masque et d’un appareil médical ou de placer le patient dans un caisson adapté.

Cette solution peut être contraignante lorsqu’elle se déroule à l’hôpital. Être placé dans un caisson peut générer une angoisse chez les personnes craignant la sensation d’enfermement.

À domicile, l’appareillage est parfois encombrant. La pression à laquelle l’organisme est soumis par l’apport d’oxygène peut entrainer des maux, notamment sur l’oreille interne et les poumons.

L’air chaud et sec est plus enclin à provoquer des difficultés respiratoires que l’air frais et abondant. Installer un ventilateur ou un humidificateur facilite la respiration. Il est aussi possible d’ouvrir tout simplement la fenêtre, pour rafraichir et accentuer le flux d’air.

Attention toutefois aux courants d’air qui pourraient engendrer d’autres maladies bénignes mais fatigantes, puisant de l’énergie utile pour combattre le cancer.

Certains médicaments peuvent être prescrits pour traiter les problèmes respiratoires du cancer. Ils peuvent être à inhaler, à avaler ou être injectés sous forme de piqûres.

Il existe plusieurs types de médicaments : les opioïdes, les anxiolytiques, les bronchodilatateurs… Cependant, ils peuvent entrainer des effets secondaires indésirables et aussi interagir avec d’autres traitements.

Régler sa respiration en cas de cancer

La solution pour améliorer son souffle lorsqu’on est atteint d’un cancer, sans subir de contre-indications ni d’effets indésirables, est de pratiquer des exercices de respiration.

Sous l’effet de la maladie, il n’est pas rare que le rythme respiratoire se dérègle. Le diaphragme se bloque et les flux d’énergie circulent mal, engendrant un cercle vicieux qui aggrave encore le dérèglement.

En travaillant quelques exercices adaptés, avec l’aide et les conseils d’un coach en respiration, il est possible de régler son souffle.

L’accompagnement d’un professionnel s’avère nécessaire, car les changements de rythme sont souvent progressifs et imperceptibles.

Les techniques de respiration vise à améliorer le souffle et à détendre le corps, à repousser la peur et l’anxiété induites par le cancer, pour emporter l’organisme dans son ensemble, c’est-à-dire le corps et l’esprit, dans un cercle vertueux cette fois.

Un autre aspect intéressant de cette technique pour apaiser les troubles respiratoires du cancer est qu’une fois les exercices bien maitrisés, elle peut être pratiquée à tout moment, en autonomie.


Lisez aussi:

Cancer colorectal: comment régénérer son gros intestin?